STRUCTURE DE LA PIÈCE

           Étude tabulaire
            Une seule action
            La durée
            La progression dramatique

    I Étude tabulaire 

     REMARQUE : Dans ce tableau n'ont été retenus que les personnages les plus importants ; nous ne respectons pas l'ordre de la didascalie initiale ( ordre de la hiérarchie sociale, les hommes d'abord, les femmes ensuite) pour des raisons de lisibilité : nous avons voulu que ce tableau mette en évidence, entre autre, les scènes où le couple Roméo et Juliette, celles où leurs parents sont présents. N'ont pas été retenus les personnages qui ont une présence muette sur scène ( = présence passive # présence active) exemple : la scène du bal chez les Capulet, ne met en scène que 6 personnages alors qu'ils sont bien plus nombreux sur scène.
     le chiffre entre parenthèses à côté du nom du personnage indique le nombre de fois où il joue un rôle dans la pièce.

pers I,1 I,2 I,3 I,4 I,5 II,1 II,2 II,3 II,4 II,5 II,6 III,1 III,2 III,3 III,4 III,5 IV,1 IV,2 IV,3 IV,4 IV,5 V,1 V,2 V,3
Escalus (3) X                   X                       X
Paris (5)   X                       X   X       X     X
Montaigue  (3) X                   X                       X
Capulet (9) X X     X                 X X   X   X X     X
Dame Montaigue (1) X                                            
Dame Capulet (9) X   X               X       X   X X X X     X
Roméo (14) X X   X X X X X X X X   X   X           X   X
Juliette (11)     X   X   X     X X   X     X X X X         X
Mercutio (4)       X   X     X   X                        
Benvolio (7) X X   X X X     X   X                        
Tybalt (3) X       X           X                        
Frère Laurent (7)               X   X     X     X       X   X X
Frère Jean (1)                                           X  
La nourrice (12)     X   X   X   X X     X X   X   X X X X      
Samson (1) X                                            
Grégoire (1) X                                            
Balthasar (2)                                         X   X

Commentaires :
       
- classement des personnages par ordre importance quant à  la présence active sur scène : 
            1 : Roméo
            2 : Juliette ; la nourrice
            3 : Capulet père et mère
            4 : Frère Laurent ; Benvolio
            5 : Paris
            6 : Mercutio
            7 : Tybalt ; Montaigue père ; le prince Escalus
            8 : Balthasar
            9 : Dame Capulet ; Grégoire ; Samson ; Frère Jean
            - Les personnages éponymes sont donc le plus souvent sur scène, ce qui a priori semble logique. Toutefois il est intéressant de constater que le couple n'est en présence ensemble que 5 fois : 
             I,5 : la scène de première de rencontre et le coup de foudre réciproque
            II,2 : la scène du balcon : scène de reconnaissance, duo amoureux
            II,6 : la scène du mariage secret
            III,5 : la scène de la nuit de noce : séparation du couple, ultime rencontre du couple vivant
            V,3 : la scène des suicides

            Par ailleurs, il convient de noter que le couple est seul momentanément au cours de chaque rencontre. Évidemment le soir du bal, la rencontre a lieu au milieu de la foule des invités, mais l'intimité des autres entrevues sera à chaque fois rompue par l'arrivée d'un autre personnage : II,2, la nourrice vient interrompre le duo amoureux, de même III,5 ; II,6, le frère Laurent est présent puisque c'est lui qui consacre leur union. La rareté des rencontres du couple s'explique par le contexte extérieur : leur amour est clandestin, il est donc difficile de se rencontrer et  Roméo est exilé à la suite du duel qui coûta la vie à Tybalt. Aussi n'est-ce pas la fréquence mais l'intensité de leurs entrevues (importance des échanges) qui est déterminante.
            - La nourrice est toujours présente en même temps que Juliette, sauf les dans les deux dernières scènes où elle apparaît ( IV,4 ; IV,5) puisque juilette est crue morte. Elle joue le rôle non seulement de confidente mais aussi d'intermédiaire entre Juliette et sa mère, Juliette et Roméo. 
            - Le parents Montaigue sont peu présents : ils ne jouent pas de véritable rôle dans l'intrigue ; outre la haine qu'ils éprouvent à l'égard des Capulet et qui de fait contrarie l'union de Roméo et Juliette, ils n'interviennent pas, on est même en droit de penser qu'ils ignorent tout de l'amour de leur fils pour Juliette (aucun élément dans la pièce ne nous permet d'affirmer le contraire) ; d'ailleurs, jamais les parents, ensemble ou séparément, ne sont en présence de leur fils. Enfin, la mère de Roméo n'apparaît qu'une fois, I,1, pour dire combien l'état mélancolique de son fils la préoccupe. Elle ne survivra pas au chagrin que lui a causé l'exil de Roméo : " [...] ma femme est cette nuit morte, / La peine de son fils exilé / Suspendit son souffle." ( 263, V,3)
           
En revanche, les parents de Juliette sont plus souvent présents : ils jouent un rôle capital dans le déroulement de l'intrigue. La mère est 4 fois sur scène en présence de sa fille alors que le père n'y est que 2 fois, ce qui s'explique par le fait que le père prend les décisions concernant l'avenir de Juliette sans la concerter.
            Frère Laurent est quasi toujours sur scène en même temps que Roméo et / ou Juliette. C'est le seul personnage qui semble entretenir des relations privilégiées avec les héros éponymes : Roméo va demander le soutien de son confesseur ; II,6, il célèbre le mariage secret ; III,3, Roméo se réfugie chez lui après le meurtre de Tyybalt ; IV,1, Juliette va lui demander de l'aide pour échapper à son union avec Paris. C'est le personnage qui entretient le plus de relation avec le couple.
            Benvolio quitte la scène après la mort de Mercutio et de Tybalt, et à l'annonce de l'exil de Roméo. Dés lors, Roméo se retrouve seul. Il sera intéressant de se demander pourquoi Shakespeare a choisi de ne plus faire intervenir Benvoilio. (lire le chapitre consacré aux personnages)

        Grégoire et Samson, qui n'interviennent qu'au cours de la première scène peuvent être considérées comme des personnages protatiques (= des personnages prétextes), qui permettrent à Shakespeare de mettre en place dans la scène dite d'exposition, l'antagonisme entre les Capulet et les Montaigue, antagonisme qui sous-tend  toute la pièce.
            Le Prince Escalus, n'intervient que trois fois mais à intervalle régulier : I,1 ; III, 1 ; V,3. Chacune de ses intervention est d'ordre politique. Le conflit qui oppose les des familles dépasse la sphère privé : en raison de ses conséquences sur la vie de la cité, il est devient une affaire publique.
En effet,pour mettre fin au désordre engendré par les querelles familiales entre les Capulet et les Montaigue, il décide de condamner à mort toute membre de chacune des familles qui sera à l'origine de désordre (I, 1). C'est en raison de cet édit qu'il intervient III,1, puisque deux crimes ont eu lieu sur la voie publique. Enfin il invite Capulet et Montaigue à mettre un terme à leur haine.

   

II Une seule action

    Roméo et Juliette est de loin la  tragédie de Shakespeare la plus simple à résumer : deux jeunes gens tombent éperdument amoureux dés qu'ils se rencontrent par hasard et décident de se marier, en secret,en dépit de la haine réciproque de leurs familles qui engendre l'issue fatale du couple.
    Mais, si de fait aucune intrigue secondaire ne vient se greffer sur cette intrigue, force est de constater que le déroulement des événements n'est pas aussi simple qu'il y paraît.
    En effet, on peut tout d'abord parler d'une intrigue différée. Au début de la pièce nous apprenons que Roméo est morose, taciturne, il fuit le monde et vit reclus dans sa chambre toute la journée ; ses parents ignorent tout de son désespoir et se désolent : " Loin de la clarté chez lui mon sombre fils / Se glisse et se renferme dans sa chambre, / Clôt ses fenêtres, chasse le beau jour dehors / Et fait pour lui la nuit artificielle." ( Acte I, scène 1, page 47). Aussi Benvolio, son ami, presse-t-il Roméo de lui confier la cause de sa tristesse : Roméo est un amant malheureux, amoureux d'une femme qui le dédaigne, Rosaline, la nièce de Capulet. Ainsi se met en place une fausse intrigue, mais qui toutefois a un lien avec la véritable intrigue à savoir un amour impossible puisque Rosaline appartient à la famille ennemie de Roméo. Et le hasard qui favorise la présence de Roméo à la fête organisée par Capulet semble devoir simplement permettre à Roméo d'apercevoir celle qu'il aime, comme le souligne Benvolio : "  A cette ancienne fête des Capulet / Soupera la belle Rosaline que tant tu aimes" ( page 61)
  Il faudra attendre la scène 5 de l'acte I pour que naisse la véritable intrigue : " Mon coeur jusqu'à présent a-t-il aimé ? / Jurez que non mes yeux, / Car jamais avant cette nuit je n'avais vu la vraie beauté." ( P. 85)
    Cet espace temps entre la scène 1, traditionnellement appelée scène d'exposition et qui en fait ne met en place que le contexte familial et social de la pièce, à savoir la haine entre les Capulet et les Montaigue, permet de nous présenter Roméo comme étant un jeune homme sensible, passionné, exclusivement tourné vers ses amours, un personnage de l'excès, persuadé que nulle autre femme ne peut être plus belle que Rosaline : " Montre-moi donc une surpassante beauté ; / A quoi servira sa beauté sinon comme note en marge / Où je lirai celle qui passe la surpassante beauté ?" ( page 55)
    De plus, dans cet espace temps, nous apprenons que Juliette, une jeune fille de presque 14 ans, est promise au comte Paris, mais que le mariage ne sera célébré que dans deux ans : " Laissez donc deux étés dépérir dans leur orgueil avant que / nous l'estimions mûre pour devenir épouse." ( Page 57)
    Aussi force est de constater que rien jusqu'à la scène 5 de l'acte I ne permet de se livrer à des conjectures sur le couple Roméo et Juliette ; au contraire, le sort de ces deux jeunes gens semble les tenir très éloignés l'un de l'autre.
    - De plus, dans ce premier acte, la haine des familles est privilégiée : non seulement par l'attitude des valets de la famille Capulet, dés la première scène, mais par les propos du Prince et la décision qu'il est contraint de prendre pour restaurer le calme dans la ville de Vérone : " Trois discordes civiles / Engendrées par des paroles de vent / Par ta faute, vieux Capulet, par ta faute, Montaigue, / Ont trois fois troublé la paix de nos rues / [...] / Si désormais vous troublez l'ordre de la ville / Vos vies paieront pour ce manquement à la paix." (page 45). Cette haine se présente alors comme étant le motif principal de l'intrigue et crée un horizon d'attente qui nous éloigne de la tragédie amoureuse proprement dite et envisage surtout des règlements de compte entre les deux familles ennemies.
    - Aussi pouvons constater que Shakespeare joue avec les attentes du lecteur /spectateur, ce qui n'est pas sans participer à la dynamique de la pièce

     III La durée 
   
- Shakespeare a choisi d'inscrire sa tragédie dans un temps resserré de 5 jours, contrairement au poème anglais d'Arthur Brooke, The Tragicall Historie of Romeus and Juliet ( 1562 ; 1587), dont il s'est inspiré qui se déroule sur 9 mois.
    

J1
Dimanche 14 juillet
rencontre fortuite de Roméo et Juliette
J2
Lundi 15 juillet
Mariage clandestin des deux amants
Roméo tue Tybalt  ; annonce de l'exil de Roméo à Mantoue
Nuit d'amour
J3
Mardi 16 juillet
Le couple se sépare au petit matin
Juliette boit la potion le soir.
J4
Mercredi 17 juillet
Jour du mariage de Juliette et Paris ; "enterrement" de Juliette
Dans la nuit :
rencontre de Paris et de Roméo devant le tombeau de Juliette
Mort de Paris, de Roméo
Réveil  de Juliette ; mort de Juliette
J5
Jeudi 18 juillet
 réconciliation des deux familles.
Acte I, scènes1, 2, 3, 4, 5
Acte II, scènes 1, 2
ActeII, scènes 3, 4, 5, 6
Acte III, scènes 1, 2, 3, 4
Acte III, scène 5
Acte IV, scènes 1, 2, 3,4
Acte IV, scène 5
Acte V, scènes 1,2,3 (en partie)
Acte V, scènes dernière partie de la scène 3

    - Ce tableau retrace les différents étapes de la progression de l'histoire du couple Roméo et Juliette et met en évidence la rapidité du déroulement des événements. Par exemple entre la rencontre et le mariage, il se passe à peine 24 heures et nous constatons que le verdict de l'exil annonce la séparation du couple  le jour même de leur mariage. 
    - Remarque sur les indications temporelles. comme nous l'étudions dans la progression dramatique, le temps joue un rôle capital dans le dénouement de la pièce, et le relevé des indications temporelles nous permet d'établir la chronologie précise des événements :
        - Acte I :    - scène 1 DIMANCHE (Acte III, scène 4, Capulet demande à Paris " quel jour est-ce aujourd'hui ?" ; réponse : " Lundi, Monseigneur", or nous sommes le lendemain de la soirée du bal, de la première rencontre Roméo / Juliette et de la scène du balcon, donc le début de la pièce s'ouvre sur un dimanche.) Benvolio donne l'heure à Roméo : " Neuf heures juste sonnées" (page 49) ; Capulet donne une fête " cette nuit" (page 57) 
                        - scène 2 :  la nourrice nous apprend que Juliette fêtera ses 14ans dans " une quinzaine et quelques jours", " Quand viendra la veille de Saint-Pierre", or la Saint-Pierre a lieu le 1er août : 31- 15 = 14 juillet ou, si l'on tient compte des "quelques jours", le début de la pièce se situe entre le 14 juillet ou dans les jours qui suivent.
                        - scène 5 : la fête est finie, " tous les invités sont partis" (page 93), nous sommes donc dans la nuit de dimanche à lundi
        - Acte II :    - scène 2 : suite de la nuit de dimanche à lundi : Roméo et Juliette se déclarent leur amour " J'ai le manteau de la nuit pour me dérober" (page 103) ; Juliette enverra un messager à Roméo pour qu"il confirme ou infirme son engagement : " demain j'envoie quelqu'un" (page 109), très précisément " à la neuvième heure" (page 111) ; le jour va se lever  "C'est bientôt l'aube" (page 111) 
                        - scène 3 : LUNDI matin de bonne heure : " le matin avec son oeil gris sourit à la nuit sourcilleuse" (page 113) et Frère Laurent de préciser qu'il doit cueillir ses herbes avant que le soleil n'ait " séch[é] la moite rosée" (113) ; on apprend que Roméo " ne s'est pas couché cette nuit" (page 115) ; Roméo rencontre la nourrice à midi : " l'obscène doigt du cadran solaire est en ce moment sur le point de midi" (page127).
                        - scène 6 : Juliette se rend chez frère Laurent dans l'après-midi, comme l'avait promis la nourrice à Roméo : " Alors cette après-midi, Monsieur ? elle y sera." (page 133)
        - Acte III :    - scène 2 : lundi soir : Juliette attend la nuit avec impatience : " Galopez vite, ô vous coursiers aux pieds de feu..."(161) 
                            - scène 3 : nuit de lundi à mardi : Roméo et Juliette vivent leur nuit d'amour.
        - Acte III, :     - scène 4 : nuit de lundi à mardi ( technique de l'entrelacement : cette scène entre Capulet père et mère et Paris, a lieu tandis que Roméo dans une chambre voisine vivent leur nuit de noce) :  Capulet programme le mariage de Juliette pour le jeudi : " mercredi, c'est trop tôt. Disons jeudi. Annoncez-lui qu'elle sera mariée jeudi " (page 185)
                            - scène 5 : MARDI crépuscule du matin : " C'était l'alouette messagère de l'aube" , " le gai matin / Fait des pointes sur les montagnes embrumées" (page 187) ; tôt le matin : " Le jour est levé" (189) départ de Roméo ;  annonce à Juliette de son prochain mariage avec Paris
        -  Acte IV :     - scène 2 : le père de Juliette avance la date du mariage " Envoyez chercher le comte ; allez, racontez-lui ça. / Et je veux que le noeud nuptial soit noué dés demain matin." Or cette décision est prise le mardi, donc le mariage doit avoir lieu mercredi." Oui bonne nuit. / Allez au lit, et reposez, vous en avez bien besoin." (page 219)
                            - scène 3 : mardi soir : " Oui bonne nuit. / Allez au lit, et reposez, vous en avez bien besoin." (page 219) ; Juliette avale le narcotique ( son effet doit cesser au bout de 42 heures, donc logiquement dans la soirée de jeudi ).
                            - scène 4 : nuit de mardi à mercredi : " Le coq a chanté, le couvre-feu a été sonné, il est rois heures" (page 223) ; fin de la scène MERCREDI matin : " Va réveiller Juliette, va et habille-la" (page 225)
                            - scène 5 : Vérone : la journée du mercredi est consacré aux funérailles de Juliette
        - Acte V :    - scène 1 : Mercredi  à Mantoue : Roméo apprend par Balthasar dans l'après-midi, la mort de Juliette : "Je pars cette nuit" (page 239)
                        - scène 2 :  à Vérone : " dans trois heures s'éveillera la belle Juliette" (page 245) nous sommes donc dans la nuit de mercredi à jeudi 
                        - scène 3 : mercredi dans la nuit : " Donne-moi ta torche, enfant." (245) ; " Nuit, pendant un instant / Dérobe-moi" (247) : rencontre de Roméo et Paris près du tombeau de Juliette.
                        REMARQUE : Juliette se réveille plus tôt que prévu. En effet, elle ne devrait se réveiller que jeudi dans la soirée puisque le narcotique qu'elle a bu le mardi soir doit agir 42 heures, or elle se réveille dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais cette erreur ne change rien à l'issue de la pièce, la seule chose qui aurait pu être différée, c'est le suicide de Juliette.
                        La scène se termine à l'aube du  jeudi matin : " Ce matin nous apporte la paix assombrie" (page 269)
            On constate que les indications temporelles sont moins précises et se raréfient au fur et à mesure que progresse la pièce et surtout à partir du moment où les événements s'enchaînent logiquement en fonction de ceux qui se sont déroulés dans les acte jusqu'à la scène 2 de l'acte IV. Les trois premiers jours sont intenses tant au niveau des actions qui se succèdent, des décisions qui se prennent et qui viennent bouleverser la situation initiale qu'au niveau de la tension tragique. 
        

    IV La progression dramatique :
trois éléments sont au service de la progression dramatique : les circonstances extérieures, le hasard, les contretemps
   
     A : le rôle des circonstances extérieures
   
     On ne peut dissocier les conséquences de la haine entre les deux familles et le destin tragique de Roméo et Juliette. Néanmoins il convient, pour mettre en évidence que le couple est victime de circonstances qui lui sont extérieures d'une part et que d'autre part ils ne peuvent en aucun cas contrôler ce qui leur arrive, de présenter en parallèle l'histoire de Roméo et Juliette et celle des autres personnages.

  Le contexte familial et amical l'histoire de Roméo et Juliette
acte I bagarres de rue entre représentants des Capulets et des Montaigue
Intervention du prince Escalus : tout trouble publique sera puni de mort
Capulet envoie un messager illettré porter les invitations à la fête qu'il donne : c'est Roméo qui lui lira la liste des invités.
Bal chez les Capulet
Annonce du futur mariage de Juliette avec Paris dans deux ans.
Roméo amoureux de Rosaline, nièce de Capulet
Roméo et ses amis  masqués se rendent au bal
Tybalt reconnaît Roméo mais Capulet lui interdit d'intervenir
rencontre, coup de foudre réciproque (scène 5)
acte II Benvolio et Mercutio font référence à une lettre de défi envoyée par Tybalt à Roméo (scène 4)
Roméo quitte ses amis et se rend dans le jardin de Juliette
prise de conscience de la fatalité de leur identité ; 
duo amoureux ( scène du balcon) ; 
promesse de mariage(scène 2)
Frère Laurent accepte de marier Roméo et Juliette(Scène 3)
Célébration du mariage (scène 6)
acte III Tybalt insulte Roméo, mais ce dernier ne répond pas , mais Mercutio défend l'honneur de son ami, il est tué par Tybalt  ; Roméo se sent coupable de cette mort, il provoque Tybalt et le tue. Roméo est condamné à l'exil.  (scène 1)
Capulet décide de faire célébrer le mariage de Juliette avec Paris non pas dans deux ans mais dans trois jours. (scène 4)
Annonce de cette nouvelle à Juliette qui refuse. Colère du père, insultes, la mère le soutient. (scène 5)
Juliette, attend Roméo pour consacrer son union avec Roméo mais la mort de son cousin vient perturber cette douce attente. (scène 2)
Avec la complicité de la nourrice et de frère Laurent, Roméo et Juliette vont vivre leur nuit de noce (scène3)
acte IV Rencontre fortuite de Juliette et de Paris chez frère Laurent (scène 1)
Préparatifs du mariage ;  Capulet avance le mariage d'un jour (scène 2)
Juliette est découverte inanimée, on la croit morte, on l'enterre(scène 5)
Frère Laurent prescrit à Juliette une potion pour lui éviter d'épouser Paris, et il lui promet qu'elle retrouvera Roméo après. Frère Laurent envoie un messager à Mantoue pour mettre Roméo au courant et organiser la fuite de Juliette à Mantoue. (scène 1)
Le soir venu, Juliette boit la potion qui doit la mettre en état de catalepsie. (scène3)
acte V Avertis de la nouvelle, les Capulet et les Montaigue se retrouvent au cimetière et se réconcilient. Balthasar, le serviteur de Roméo, arrive à Mantoue et lui annonce la mort de Juliette. (scène1)
frère Laurent apprend que la lettre n'a pas pu être remise à Roméo. (scène 2)
Roméo arrive à Vérone et découvre Paris devant le tombeau de Juliette, ils se battent, Paris est tué. Roméo avale le poison qu'il s'était procuré à Mantoue et meurt près du corps de Juliette.
Juliette se réveille et découvre le cadavre de Roméo : elle se tue avec l'arme de Roméo. (scène 3)

        B : les hasards et les contretemps
           
Il est intéressant de noter que tout ce qui arrive à Roméo et Juliette n'est que la conséquence des agissements des autres personnages, le couple est victime le plus souvent de mauvais concours de circonstances ( hors leur rencontre quoique dans le climat familial de haine, on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'une heureuse rencontre) et donc il subit la progression dramatique bien plus qu'ils n'en est actant..
            1) Roméo et Juliette se rencontrent parce que par hasard ( ou en raison de la négligence de Capulet qui n'a pris la peine de vérifier que son serviteur était capable de s'acquitter de sa mission) il est mis au courant que Capulet donne une fête et entraîné par ses amis, il accepte de s'y rendre, malgré sa profonde tristesse.
            2) C'est parce que Tybalt tue Mercutio que Roméo est contraint de venger son ami et de se battre à son tour alors qu'il était bien déterminé à ne pas se quereller avec celui qui était devenu son cousin par alliance.
            3) Selon l'édit du prince prononcé au début de la pièce, Roméo aurait dû être condamné à mort, mais comme il a tué Tybalt pour venger la mort de Mercutio, un parent du prince, il fait preuve de clémence et le condamne seulement à l'exil. ( si comme le demande Dame Capulet la sentence attendue avait prononcée, Roméo serait mort et rien légalement n'aurait pu alors empêcher le mariage de Juliette avec  Paris)
            4) C'est parce que le père de Juliette décide d'avancer le mariage de eux ans, soi disant pour la distraire de la mort de son cousin, que Juliette se trouve dans une impasse et qu'elle a besoin de s'en remettre aux remèdes de frère Laurent pour rester fidèle à Roméo, éviter la bigamie et garder son secret.
            5) C'est parce que l'épidémie de peste interdit à frère Jean de quitter Vérone et donc de porter à Roméo la lettre de frère Laurent que Roméo décide de ne pas survivre à Juliette, qu'il va se procurer du poison et qu'il se précipite nuitamment à Vérone au cimetière où repose sa jeune épouse.
            6) C'est parce que l'effet de la potion prescrite à Juliette est d'une telle efficacité qu'elle est crue morte et que Balthasar, en fidèle serviteur va avertir Roméo à Mantoue.
            7) C'est parce que frère Laurent est averti trop tard du contretemps de la lettre qu'il ne peut anticiper sur le geste fatal de Roméo.
            Dans cette progression dramatique, les seuls actes volontaires de Roméo et Juliette sont leur mariage clandestin et la mort de Juliette qui ne peut se résoudre à accepter de se retirer dans un couvent comme le lui propose frère Laurent : sa vie n'a plus de sens et c'est pour consacrer son amour pour Roméo qu'elle se suicide.
   
C : le rythme de la pièce
    Le rythme de la pièce est très irrégulier. Après un début assez lent, les événements se précipitent à partir de l'acte III.
    
    Une mise en place de l'intrigue différée:
        
Au cours de la scène 1 de l'acte I, pas moins de 9 mouvements scéniques sont nécessaires pour présenter les personnages, mettre en place le contexte de l'intrigue de la pièce : 
    1et 2) l'antagonisme entre les familles Capulet et Montaigue
    3) rixe entre Benvolio et Tybalt
    4), 5), 6), arrivée des parents des familles ennemies et de leurs partisans
    7) avant de prononcer sa sentence (quiconque provoquera le désordre dans la ville sera tué), le prince apprend au spectateur que l'inimitié entre les deux familles trouble depuis longtemps la ville de vérone.
    8) les parents de Roméo s"inquiètent de son humeur taciturne et demandent à Benvolio, son ami d'en apprendre les raisons.
   
9) Roméo confie qu'il est amoureux d'une femme qui le dédaigne
    Force est de constater que ce début de pièce est déroutant. En effet, se met en place une fausse piste d'intrigue : celle des amours contrariées de Roméo par indifférence de l'objet de ses amours. Il faut attendre la fin de l'acte II pour que se mette en place la véritable intrigue de la pièce : les amours réciproques de Roméo et Juliette contrariées par la haine réciproque de leurs familles. Néanmoins les amants font fi du climat familial et n'écoutant que leur amour, ils se marient à la fin de l'acte II. 
    Un premier rebondissement 
   
L'insulte de Tybalt à Roméo " Tu es un lâche" (page 149) va provoquer un enchaînement de faits qui vont bouleverser l'ordre des choses. En effet, si Roméo, devenu depuis quelques heures le cousin de Tybalt, et, si par amour pour Juliette il feint de ne pas être touché par cette insulte, Mercutio ignorant tout de cette nouvelle situation ( = l'ironie dramatique : certains personnages ignorent ce qui s'est passé), se charge de répondre à l'insulte, le duel lui sera fatal, en conséquence de quoi, Roméo se sent coupable de la mort de son ami, il se trouve lâche d'avoir privilégié son amour à son honneur et venge la mort de son ami en tuant Tybalt. Dés lors la situation de Roméo et de Juliette se complique : non seulement ils doivent vivre leur amour caché, mais l'exil de Roméo les éloigne l'un de l'autre de sorte que toute entrevue, même secrète devient impossible. Aussi est-ce la mort de Tybalt qui contrarie véritablement la relation Roméo / Juliette et qui entraînera inexorablement la suite des événements.
    Un deuxième rebondissement
   
Le père de Juliette qui à l'acte I, scène 2 avait accepté la demande en mariage de Paris mais à condition qu'il patiente deux ans et que Juliette accepte de l'épouser : " Laissez donc deux étés dépérir dans leur orgueil avant que nous l'estimions mûre pour devenir une épouse.", " Ma volonté en son consentement n'est qu'une partie  / Et si elle agrée, dans le champ de son choix / Se trouvent ma voix consentante et mon agrément." (57), décide de précipiter le mariage et le fixe au jeudi, sans prendre soin de consulter Juliette, acte III, scène 4 : " Je prends sur moi d'offrir l'amour de mon enfant : / Et je crois qu'à tous points de vue elle se laissera guider par moi / Bien plus, je n'en doute pas." (page 185) et comme la famille est en deuil, il feront " un petit mariage" : " Nous aurons une demi-douzaine d'amis et ce sera tout". Ici aussi nous assistons à un effet de l'ironie dramatique : les parents de Juliette ignorant son mariage avec Roméo, pensent que son chagrin est causé par la mort de Tybalt.
    Un troisième rebondissement
   
La stratégie élaborée par Frère Laurent pour éviter à Juliette de commettre un parjure et d'être in fidèle à Roméo, rassure la jeune femme qui se montre très docile  au retour de confesse, " Dorénavant je me laisserai toujours conduire par vous" (page 215), aussi, craignant sans doute qu'elle ne change de disposition, son père avance-t-il le mariage de 24 heures, " je veux que le noeud nuptial soit noué dés demain matin" (page 215). Frère Laurent n'est pas au courant de ce changement.
    Un quatrième rebondissement
   
Frère Jean ne peut porter à Roméo la lettre dans laquelle Fère Laurent lui explique la stratégie qu'il a dû improviser pour protéger son union avec Juliette aussi accorde-t-il une foi totale au message de Balthasar lui annonçant que Juliette est morte et enterrée, ce qui explique son suicide.
   
 
    On constate l'importance de l'ironie dramatique dans la progression de l'intrigue. En effet, c'est parce que certains personnages ignorent ce qui est arrivé à d'autres personnages que les situations se compliquent : 
    -  Mercutio (tout comme Benvolio) ignore que Roméo n'est plus amoureux de Rosaline mais de Juliette qu'il vient d'épouser, aussi ne comprend-t-il pas son absence de réaction aux insultes de Tybalt : " Calme déshonorant ! Abjecte soumission !" et il se bat avec Tybalt
    - Ignorant que Roméo a tué Tybalt et est condamné à l'exil, Juliette attend avec délice la venue de son époux pour consacrer leur union: son attitude est en total décalage avec la situation aussi sa déception sera-t-elle d'autant plus grande quand la nourrice lui apprendra ce qui s'est passé.
    - Tandis que Roméo et Juliette vivent leur nuit de noce, dans quelque chambre voisine, Capulet père programme le mariage de sa fille et de Paris ce qui va bouleverser la situation de Juliette et qui va l'obliger à demander l'aide de Frère Laurent.
    - Parce que Le père de Juliette ignore son mariage avec Roméo, il croit sincèrement que sa fille accepte d'épouser Paris et il avance même la date de 24 heures, ce qui aura pour conséquence de contrarier les plans de Frère Laurent qui avait prévu que le narcotique serait bu le mercredi soir et qu'il aurait eu le temps d'organiser la fuite du couple avec Roméo. ( Juliette ne devait théoriquement se réveiller dans la soirée de vendredi ce qui lui laissait le temps de venir avec Roméo assister au réveil de la belle endormie.)
    - Paris se méprend sur les propos de Juliette lorsqu'ils se rencontrent chez Frère Laurent, acte IV, scène 1
    Enfin, l'ironie dramatique justifie les longues tirades narratives, telle celle de Frère Laurent, ace V, scène 3, tirade au cours de laquelle il explique aux parents Capulet et Montaigue et au prince Escalus, pourquoi Roméo et Juliette se sont suicidés (page 265), ou encore celles de Benvolio, acte I, scène 1 lorsqu'il explique au Prince les raisons de l'affrontement entre les deux clans, acte III, scène 1, lorsqu'il rapporte comment et pourquoi Tybalt et Mercutio ont été tués.


   
Les mouvements scéniques : 
 L'importance quantitative des mouvements scéniques, déterminés en fonction de l'entrée et de la sortie des personnages dans une même scène, rend compte de l'intensité de l'action, des accélérations et des ralentissements :
    Acte I : scène 1 : 10 ; scène 2 : 4 ; scène 3 : 2 ; scène 4 : 1 ; scène 5 : 4
    
Acte II : scène 1 : 2 ; scène 2 : 2 ; scène 3 : 2 ; scène 4 : 4 ; scène 5 : 3 ; scène 6 : 2
    Acte III :
scène 1 : 8 ; scène 2 :2 ; scène 3 : 4 ; scène 4 : 1 ; scène 5 : 9
    Acte IV :
scène 1 : 3 ; scène 2 : 3 ; scène 3 : 3 ; scène 4 : 7 ; scène 5 : 8
    Acte V :
scène 1 : 4 ; scène 2 : 3 ; scène 3 : 13

 Par exemple, la scène 1 de l'acte III est composée de 9 mouvements scéniques et outre le fait qu'elle fait intervenir un nombre important de personnages, elle concentre un maximum d'actions en un minimum de temps :
       Nous sommes lundi après-midi :    1) Benvolio et Mercutio se promènent dans les rues de Vérone ; Benvolio craint une rencontre avec un membre de la famille Capulet et souhaite rentrer chez lui.
                                                           2) Ils rencontrent Tybalt qui cherche Roméo
                                                            3) Arrive Roméo, Tybalt l'insulte, Roméo ne réagit pas ce qui agace Mercutio, qui provoque Tybalt pour réparer l'insulte proférée contre son ami, Roméo essaie de séparer les deux hommes mais Tybalt réussit à atteindre Mercutio, Tybalt s'en va.
                                                            4) Benvolio raccompagne Mercutio chez lui, Roméo reste seul sur scène, il regrette de ne pas avoir relevé l'insulte, il se reproche d'avoir perdu son sens de l'honneur par amour pour Juliette.
                                                            5) retour de Benvolio qui annonce la mort de Mercutio
                                                            6) retour de Tybalt, Roméo lui demande de retirer son insulte, il refuse, ils se battent, Tybalt tombe, sur les conseils de Benvolio, Roméo s'enfuit
                                                            7) arrivée de citoyens qui recherchent Tybalt, meurtrier de Mercutio
                                                            8) arrivée du Prince des parents Capulet et Montaigue : Dame Capulet réclame la tête de Roméo meurtrier de Tybalt, conformément à l'édit du prince Escalus énoncé acte I, scène 1. Mais le Prince est convaincu par le père de Roméo que son fils n'a fait que venger la mort d'un ami, il n'est donc pas à l'origine de la rixe, aussi ne condamne-t-il Roméo qu'à l'exil ( le prince se laisse d'autant plus facilement convaincre que Mercutio est son neveu)
        En revanche dans la scène 4 de l'acte 1, il ne se passe rien, Roméo et ses amis devisent ensemble en attendant le moment opportun pour entrer chez les Capulet et se joindre à leur fête.